webleads-tracker

« Ces start-up qui marchent sur l’eau »

//« Ces start-up qui marchent sur l’eau »

Parce que l’eau est une denrée rare, la filière a plus que jamais besoin d’innovations. À l’occasion des premières rencontres Business Eau, organisées au Palais de la Bourse, une douzaine de jeunes entreprises se sont distinguées par leurs solutions innovantes répondant aux problématiques actuelles.

  • Elles sont douze à avoir été retenues pour présenter leur offre à des acheteurs de grands comptes ou de collectivités après avoir été sélectionnées précisément parce que leurs solutions pouvaient correspondre à besoin d’achats. Elles ont eu droit à une présentation cadencée en mode pitch. Trois d’entre elles ont été plébiscitées par le vote des participants.
  • Mais toutes avaient de l’eau à apporter au moulin de cette filière aux enjeux divers et variés, marquée par des exigences réglementaires croissantes (notamment pour les collectivités locales et les maîtres d’ouvrage) sur la qualité de l’eau distribuée, et ce, dans un contexte de big bang territorial de concentration (Au 1er janvier 2020, il ne devrait plus y avoir que 1 500 à 3 500 services d’eau et d’assainissement contre aujourd’hui 35 160 aujourd’hui). Une obligation de la loi NOTRe pour en finir certes avec l’émiettement des services, stygmatisé dans de nombreux rapports de la Cour des comptes ou du Conseil d’État mais aussi, indique le législateur, pour mutualiser les capacités d’investissement de façon à « relever les défis actuels et à venir dans la gestion des réseaux d’eau et d’assainissement », un des points faibles de la gestion locale de l’eau.
  • Dans ce contexte, et plus globalement tant les enjeux liés à la préservation de la ressources sont nombreux, l’innovation a donc toute sa place.

Newsteo : Le « profiler » thermique des bâtiments

La société de La Ciotat, qui conçoit et vend des systèmes de mesure sans-fil à des fins de traçabilité, d’alerte et de supervision, a été cofondée par deux « experts de l’électronique », Philippe Guénebaud (25 brevets enregistrés à son actif) et Franck Przysiek, dont les chemins se sont croisés à un moment chez SCM Microsystems France.

Les solutions que la PME (plus d’1,5 M€ de CA dont un quart à l’international) permet, par exemple, la surveillance de la température, de l’humidité, de chocs… dans différents milieux et environnements à risque (surveillance de denrées alimentaires, produits pharmaceutiques, pathologie des bâtiments anciens…), notamment dans les secteurs de l’agroalimentaire, la santé et le BTP.

L’entreprise déploie actuellement sa dernière solution développée : la réalisation de la cartographie thermique des bâtiments via la pose de plusieurs capteurs, dont on perçoit les usages à des fins d’optimisation de la consommation énergétique

 

> En savoir plus sur www.ccimp.com

2017-08-03T15:02:43+00:00 3 Août 2017|On parle de nous|